Partagez | 
 

 [LOTERIE] Eudoxie x Serenity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

En savoir plus sur moi

Messages : 56
Votre éveil : 28/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [LOTERIE] Eudoxie x Serenity   Lun 10 Avr - 21:11




Vous venez de tomber l'une sur l'autre. Enfin un peu de réconfort dans ce chaos. Enfin un peu de vie. L'arrivée de la pluie ravive les cœurs, redonne de l'énergie mais, le monde n'est pas moins calme pour autant. Bien au contraire. Alors que vous tentez toutes les deux de sécher vos gorges avec ce miracle qui vient du ciel, quelque chose attire votre attention. Une marque dans un mur, comme des traces de griffures. Non, en réalité, c'est concrètement des traces de griffes, de profondes entailles dans cette pierre grisâtre. Trois, trois foutus marques dans le mur, qui font froid dans le dos.  

Ordre de passage : Eudoxie - Serenity


texte par Moira - fiche par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

Messages : 163
Avatar : Sarah Newmann (soprane léger)
Votre éveil : 08/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [LOTERIE] Eudoxie x Serenity   Mar 11 Avr - 14:18

 

RP post-intrigue

Se situe après le RP de l'Event ; Eudoxie aura eu à coeur d'aller chercher des récipients pour stocker la pluie et se sera absentée à un moment ou à un autre pour tenter de trouver de quoi survivre.

Codé par Fortuna
DES GRIFFES ?
La pluie m’a hébétée mais me redonne espoir. Je suis restée un moment, étonnée – un peu traumatisée, même – à contempler le ciel et épancher ma soif, puis j’ai croisé d’autres âmes sur ce qui ressemblait bien à une place centrale de la ville. J’ai cherché, cherché encore à abreuver ma gorge, et lorsque je fus aussi apaisée que détrempée, il a fallut chercher des solutions. Puisque nous ne savions pas combien de temps pourrait séparer deux ondées, et qu’il n’y avait, dans cette ville, rien sinon des bâtiments, j’ai cherché un seau, un verre, une coupelle, un récipient, n’importe quoi qui put nous permettre d’étancher notre soif même lorsque l’averse serait passée. Oh, c’est bien difficile, en vérité : presque en courant, j’ai mis le nez dans des bâtiments déserts, poussé des portes closes, cherché en vain quelque chose qui put m’apporter un début de secours. Les autres s’agitent-ils autant que moi ? Je l’ignore. Certains semblent harassés, d’autres énervés. Tous, nous sommes aussi paumés les uns que les autres.

Mais enfin il y a eu quelque chose de concret : après deux jours et une nuit, j’ai vu le ciel se départir de son manteau austère et nous offrir un miracle. Notre vie ici est donc bien souhaitée. Il y a peut-être même un dieu paumé, là haut, qui nous guide… Aha ! Un Dieu ! Je déraille.

C’est en déraillant que je regarde autour de moi à la recherche d’un nouveau bâtiment dans lequel fouiller. Portes closes, sans cesse des portes closes. Mes vêtements me collent à la peau et entravent mes mouvements. Pour la première fois je me pose la question : que pouvais-je bien faire avant pour être ainsi vêtue ? Une manche de kimono sur l’épaule, l’autre dans le vide, une ceinture pour maintenir les pans du vêtement, un débardeur, une épaule nue, les pans d’une jupe qui s’étiolent entre mes chevilles. Peut-être certaines réponses ne sont-elles pas bonnes à avoir. En essuyant une goutte à la commissure de mes lèvres – geste machinal – j’efface une trace vermeille. Du maquillage… De mieux en mieux. Au milieu de quelle soirée, de quel événement m’a-t-on surprise ? Qui suis-je ?

La question me paralyse au milieu de cette rue. Enfin, le déni qui m’a fait vivre au cours de ces deux jours me saute au visage. Qui suis-je ? Je n’ai sans doute pas plus de réponse à apporter que ce prénom, Eudoxie, dont je connais l’origine grecque et la signification « le bon chemin » sans en connaître l’origine profonde. Qui sont mes parents ? Où suis-je née? Qui suis-je ? Encore cette question. Je pressens qu’il va falloir s’accoutumer à n’y pas pouvoir donner de réponse.

Au loin, quelque chose semble bouger, une ombre au travers de l’averse : quelque chose auquel raccrocher le fil de ma pensée pour faire taire mes interrogations. Je cours dans la direction où il m’a semblé deviner quelque chose, les sens en alerte.

« Hé ! Il y a quelqu’un ? »

Pour l’heure, je ne sais pas encore si je souhaite davantage connaître des réponses ou survivre.
Revenir en haut Aller en bas
 

[LOTERIE] Eudoxie x Serenity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Resolu ] Tuto Roue loterie et musique: pas de son?
» El Dorado - la loterie des pirates !
» Un système de dernier resultat de loterie (aide)
» Petit problème au sujet du nom de domaine
» peut-on mettre une tombola payante ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The City :: Le quartier Ouest-