Partagez | 
 

 New soul - ft Igor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

En savoir plus sur moi

Messages : 41
Avatar : Jenna Louise Coleman
Votre éveil : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: New soul - ft Igor   Mar 18 Avr - 0:02



"New soul"

Igor & Eli


Je me déplace d'un  pas rapide et décidé, quand bien même je ne sais pas exactement où je me dirige. La seule chose dont je suis certaine, c'est ma raison de marcher : j'ai faim. Une faim tenace qui me grignote le ventre depuis que je me suis éveillée il y a à présent plusieurs jours... Après ma rencontre avec Celou et Blanche, je me suis mise à explorer la ville et tout ce qui m'entoure. Je n'en suis pas encore sortie, bien que la tentation soit bel et bien présente... Je préfère découvrir et maîtriser cet environnement avant de tenter de trouver un moyen d'en sortir. Enfin, si cela est possible... Je ne me suis pas encore penchée sur la question, mon ventre ne m'a pas laissé faire. Je pense avoir fait le tour de cette ville, mais au fil de mes découvertes, je me suis rendue compte que je n'avais absolument aucun sens de l'orientation. Néanmoins, il me semble avoir repéré cinq endroits définis : quatre quartiers et une place au centre. Mais me souvenir où est chaque élément... Impossible. Je n'ai ni boussole et aucune connaissance concernant le déplacement et le positionnement du soleil, de la lune, des constellations... Bref, les seules composantes naturelles de ce triste univers fait de béton et de briques grises, ternes. Il m'arrivait parfois de m'allonger sur l'asphalte afin d'admirer ce ciel et ce qu'il avait à m'offrir. Il m'apportait un peu de chaleur au fond de moi.

En passant dans l'un dernier, j'ai pu croiser les seules traces de végétation de cette ville. Quelques herbes, une ou deux fleurs... Rien de bien fameux, mais c'est tout ce que je pouvais me mettre sous la dent si je ne voulais pas mourir de faim ou manger un morceau de pierre. J'ai donc arraché tout ce que je pouvais, j'ai même léché le sol en laissant derrière moi toute dignité. Peu importe après tout, j'étais seule et affamée. Alors, j'ai avalé ces traces de verdures. Mon ventre m'a terriblement fait souffrir, mais cela m'a gardé en vie quelques jours de plus. Pensant que la ville avait plus de choses à m'offrir, j'ai vite passé mon chemin pour trouver de quoi manger, boire, n'importe quoi bon dieu ! Grave erreur... Je n'ai rien trouvé. Du coup, j'étais revenue sur mes pas dans l'espoir de m'alimenter. Tout se ressemblait. Les mêmes murs tout autour de moi. Les mêmes maisons. Les mêmes rues tristes. Je sentais que je m'en approchais, sans certitude. Je n'étais plus sûre de rien.

La faim n'était pas ma seule préoccupation. A part Celou et Blanche, je n'avais encore croisé personne. Pas une âme qui vive. Etait-ce pour cela que la vision de cet homme m'apporta autant de bonheur ?
Au coin d'une rue se tenait un homme. Une vie humaine encore inconnue. C'est tout ce qui m'importe. Sans même prendre le temps de l'observer, je courus vers lui.

- Hé toi ! Ici, ici !

J'arrive à sa hauteur. Je m'arrête quelques secondes, le temps de reprendre mon souffle. Cet homme semblait... Vieux. C'est le premier mot qui me vint à l'esprit. Ses cheveux étaient gris, sa barbe aussi, et les rides parsemant son visage lui donnaient un certain charme. Je savais à présent, peut-être naivement, que nous étions tous dans le même bateau et qu'il serait rare de croiser des personnes de natures agressives. Je ne sais pas si c'est uniquement ma vision des choses, mais elle me convenait. Mon ventre cria. Je lui souris et lui tendis la main.

- Eliana, enchantée. Vous... Tu es réveillé depuis longtemps ?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

Messages : 10
Avatar : Harrison Ford
Votre éveil : 15/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: New soul - ft Igor   Mar 18 Avr - 3:39

     

Eliana ♦ Igor

New Soul – Feat Eliana
L
Voilà près de …. Plusieurs …. Euh …. Longtemps que j’erre sans but dans les rues de cette ville grise, vide, inerte et … humide. Il a dû pleuvoir ici, le sol et les murs des bâtiments sont encore un peu mouillés. Tient, je me souviens de la pluie, mais c’est quoi la pluie. J’en connais le concept, visiblement, mais à quoi ressemble de la pluie. Peu importe, je répondrais à cette question en temps voulu. Je vais tout d’abord me préoccuper de … Aïe, mon dos me fait atrocement souffrir tout à coup. Je ne pense pas avoir un corps suffisamment résistant pour ce type d’environnement. Depuis que je suis debout sur mes deux jambes, chaque pas, chaque mouvement me font comprendre que je vis bel et bien de par la douleur qu’il m’inflige. J’espère que cela va s’arranger car je ne serais pas capable de survivre bien longtemps dans de tels conditions. Je vais m’asseoir là, contre ce mur, il est encore humide mais ça ira, un peu d’eau ne peut pas me faire de mal. Ça fait du bien d’être là sans forcer sur tous les muscles de mon corps pour me déplacer, bien que je sache que me relever sera probablement le même supplice que la première fois.
Au bout de quelques minutes à réfléchir sur le pourquoi je suis ici, ce que je ne considère pas comme bénéfique, je devrais plutôt chercher à manger à la place de me poser des questions philosophiques, j’aurais bien le temps de me les poser avec le ventre moins vide et, si possible, avec un autre être vivant. Je me levais et ma volonté l’emporta sur la douleur.

- Bordel, lèves-toi !

Après cet effort douloureux, je me suis appuyé le long des murs pour m’en servir d’appui. Je laissais mes doigts voguer le long de ces grands bâtiments en béton, cette sensation était assez agréable, cette surface rêche me chatouillait le bout des doigts et me faisait ressentir un léger sentiment de bonheur. Celui-ci entrait en contradiction avec la sensation de faim et me permit de mieux supporter celle-ci. Je marchais et marchais et marchais encore, soit je n’avais aucun sens de l’orientation, soit cette maudite ville n’avait pas de fin ! Comment pourrais-je trouver de la nourriture si je n’arrivais même pas à distinguer l’endroit où je me trouvais. Je me tombai assis par terre car, pour la première, une ombre de désespoir obscurcit mes pensées. Je regardais à ma droite, puis à ma gauche, tout se ressemblait. Une larme perla au bout de mes cils et tomba dans la paume de ma main que j’avais placé sur mon visage. La tête baissée, le ventre serré, le moral au plus bas et la faim, dans ces moments-là, la faim ne fait que pousser le désespoir à son paroxysme. Puis je me souviens une chose que je m’étais dit lors de mon éveil, si je suis là, il doit y avoir un but. Même si je suis incapable de me repérer, je vais me raccrocher à ce but, aussi mystérieux et inconnu soit-il, je vais m’y raccrocher. Cette fois-ci, je me redressai d’un bond, sans douleur, ou si, mais sans y porter attention. Je marchais d’un pas décidé. Arrivé au coin de la rue, j’entendis une voix féminine m’appeler. Enfin quelqu’un, je ne suis donc pas seul dans cette ville. Elle accourut vers moi sans un doute. Je pourrais être une personne douée de mauvaise intention que cette jeune femme n’en aurait que faire. J’aime ce genre de détermination. Oh, un trait de caractère pointe le bout de son nez dans mes pensées. J’aime la détermination, c’est surement ce dont je fais preuve depuis mon éveil. Elle se présente et me demande mon nom. Sa voix est douce et timide. Je trouve cela très mignon, je la trouve très mignonne. Elle est plus petite que moi et parait si fragile. Son visage aux traits doux et agréables ne fait qu’agrémenter ma journée et me permette d’oublier ma petite déprime de tout à l’heure.

- Igor, pour vous servir mademoiselle. Et bien, non, cela ne fait que quelques heures, je pense, ou tout du moins, moins d’une journée. Savez-vous pourquoi nous sommes ici ? Et pouvez-vous m’aider à me repérer dans cette ville ?

Je prononçais ces phrases avec une aisance tout particulière. Ma voix, oui ma voix, je ne l’avais pas encore entendu, mais quelle mélodie, elle est chaleureuse et agrémenté d’un légère accent … je ne sais pas quelle genre d’accent puisque ma mémoire est bel et bien vide de tout souvenir, mais je savais que j’avais un accent car ma voix ne sonnait pas comme la voix de la jeune fille en face de moi. Bien que je ne sache pas ce que cela puisse signifier, je sentis une forme de politesse ou de respect dans ma façon de parler.
J’attendais sa réponse après ce monologue intérieur sur la beauté de ma voix.


GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

Messages : 41
Avatar : Jenna Louise Coleman
Votre éveil : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: New soul - ft Igor   Lun 24 Avr - 22:01



"New soul"

Igor & Eli


Je l'écoutais prononcer ces quelques mots au fur et à mesure que mon sourire s'élargissait. Cet homme me paraissait bien étrange, mais qui suis-je pour juger? Après tout il n'était que la troisième personne de ce vaste monde que je rencontrais, ou tout du moins dont je me souvenais avoir rencontrer. La normalité dans ce contexte n'a plus tellement de sens. Néanmoins, je pouvais remarquer quelques différences entre le ton de sa voix et le mien, sans réellement mettre le doigt dessus. Je le voyais s'étonner lui même de ses paroles, comme s'il ne les pensait pas lui même. Alors comme ça, cela ne faisait que quelques heures qu'il était éveillé? Il était donc fort probable que je sois sa première rencontre. Lorsque j'ai croisé Celou et Blanche, j'ai ressenti un tel soulagement, une telle joie, que je pouvais aisément comprendre qu'il éprouve la même chose... Bien que son expression faciale ne me donne aucune indication là dessus. Ses traits étaient durs et sévères. Malgré ça il dégageait une certaine aura, puissante, inspirant le respect. Il inspirait l'estime, donnait envie de répondre "oui monsieur" à chacune de ses phrases.

Après quelques minutes la main tendue vers lui, sans rien répondre, dans l'attente qu'il ne la serre, je la laissais tomber tout comme mon sourire. Je me sentais légèrement irritée par cette situation, sans chercher à savoir pourquoi comme à mon habitude. Enfin habitude... Si on peut appeler cela ainsi après seulement quelques jours à le faire.

- Savez-vous pourquoi nous sommes ici ? Et pouvez-vous m’aider à me repérer dans cette ville ?

J'éclatais d'un rire franc.

- Alors là pas du tout !

Moi, me repérer? Mais je suis totalement paumée mon pauvre ami. J'étais même tellement perdue que je me suis peut-être privée de ma seule chance d'avoir de la nourriture... Enfin, des herbes. Mais ce serait mieux que rien. J'avais si faim que je salivai à a seule pensée de cette terre dans ma bouche, alors qu'elle me donnait la nausée quelques temps auparavant.

Il s'était adressé à moi en utilisant le pronom "nous". Je n'ai pas des masses de souvenirs des conventions sociales, mais il me semble qu'un certain respect se dégageait de cette façon de s'exprimer. Cela me fit oublier l'irritation que j'avais ressentie lors du vent qu'il m'a laissé avec cette poignée de main.

- En vérité je suis totalement perdue... Je ne suis réveillée que depuis quelques jours, et je n'ai croisé que deux personnes. Apparemment nous sommes tous dans le même cas, nous ne connaissons qu'une chose : notre prénom. Rien d'autre, pas de repères, de nourriture, d'eau... C'est d'ailleurs ce que je cherchais avant de te.. de vous croiser.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


En savoir plus sur moi

MessageSujet: Re: New soul - ft Igor   

Revenir en haut Aller en bas
 

New soul - ft Igor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Twice Soul [RPG] {En attente}
» Soul Eater RPG
» amv soul eater 2
» (jules) i lose my rhythm, lose my soul
» [Soul's Team IC 09] Holding On

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The City :: Le quartier Est-