Partagez | 
 

 blue skies are coming (jinx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

En savoir plus sur moi

Messages : 25
Avatar : Marie Avgeropoulos
Votre éveil : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: blue skies are coming (jinx)   Jeu 13 Avr - 18:01


blue skies are coming
to all the things i've lost on you ○ jinx




    Styx, je le répétai sans cesse. Parce que c'était le premier mot que mes lèvres asséchées avaient tenté de prononcer. Parce que c'était la seule chose encore gravée dans ma tête. Peut-être qu'il était tiré de mon imagination, que j'avais assemblé quatre pauvres lettres et qu'en tout état de cause, j'avais décidé de me l'approprier. Cependant, le prénom s'était creusé en moi, pour s'attacher à ma peau. Une étreinte intense, si bien que je n'eus plus même la force de me débattre à raisonner. Styx deviendrait mon prénom, qu'importait la vérité quant à cette identité. J'avais passé la première nuit dans un semblant de calme, la solitude m'ayant permis un temps de réflexion. J'avais cherché dans les méandres d'une mémoire que l'on m'avait ôté des bribes de souvenirs, des propos incohérents, des voix qui résonneraient dans ma tête, des visages que j'aurais pu promettre ne jamais pouvoir oublier. Mais rien, rien que le néant profond, l'absence de toute chose. Plus aucun souvenir, et ce flou m'emplissait d'un incommensurable sentiment. Une souffrance nouvelle, une tristesse qui m'éreintait, une peine que je rêvais subitement d'avoir déjà eu la chance de vivre. J'avais oublié ce que je pensais inoubliable. Peut-être que si j'avais eu la force de me battre, peut-être qu'en m'attardant davantage à la tâche lourde de tenter de me souvenir, peut-être que ce jour-ci, j'aurais eu des réponses. La seule réponse qui comblait désormais mon manque, c'était Styx. Et sur cette pensée apocalyptique, j'avais finalement trouvé le sommeil.

    Les premiers rayons de soleil caressaient mon visage, une chaleur douce et agréable. Dès que le ciel s'ouvrit à mes yeux, la réalité me frappa de plein fouet, me tiraillant des bras de Morphée pour me ramener jusqu'à la vérité crûe. J'époussetai mon débardeur déjà sali par la nuit passée à ciel découvert. Ma gorge nouée étai affreusement sèche, si bien que je craignais les prochains jours si aucune source d'eau ne s'affichait devant mes yeux. Beaucoup de choses manquaient au décor, aussi, si j'avais tout oublié de ma personnalité, il me restait évident que l'absence de couleurs, d'animaux, et même d'êtres humains n'avait rien d'un aspect normal. J'en étais persuadée, j'avais connu quelque chose d'autre que cette vie. La solitude que j'avais tant chéri durant cette nuit attisait désormais de grandes questions. Etais-je seule? Une potentielle affirmation m'affolait, et j'eus bien fait de retenir un frisson. Je ne pouvais rester là, à attendre la clémence du ciel. Je me levai, en massant mes tempes, le visage déformé par la terreur. J'effectuai quelques pas, heureuse d'avoir encore la force de marcher sous le coup des émotions, et j'avançai. J'avançai jusqu'à un point de non-retour, jusqu'au point où le souffle haletant sous un soleil faussement étincelant, le teint hâlé, et les lèvres anhydres, une silhouette se rajoutait au paysage. J'eus un doute. Un mirage? La question ne se posait plus, je fonçai en effectuant de larges gestes du bras. J'hurlai entre deux soupirs:

    « Monsieur! Attendez! Hééé! ».

    Enième soupir. Alors que mes pensées s'enchaînaient dans un cycle que je ne suivais plus, je fus d'autant plus soulagée d'avoir trouvé cet homme. Le don de langage ne m'avait pas abandonné. Ce que c'était bon de parler à quelqu'un, et en atteignant sa hauteur, je ne pus comprimer ma joie en éclatant de rire. Un rire presque ironique face à la situation. Le sort s'était peut-être moqué de ma piètre personne en faisant apparaître cet inconnu, alors la question s'échappa de ma bouche sans que je ne pus la retenir:

    « Vous n'êtes pas une hallucination, n'est-ce pas? Je m'appelle Styx, s'il vous plaît, dites moi que vous savez ce qu'il s'est passé! »

    Je lui laissai le temps de prendre conscience de la panique qui m'envahissait. Je fis l'une de ces expressions pleines d'un espoir fébrile, un sourire qui s'immisçait trop tôt et incertain, le regard se perdant dans les prunelles claires du jeune homme. J'aimai à croire que cet homme avait solution à tout. Aussi, me tentais-je à lui poser les questions redoutables. S'il n'avait pas de réponse, personne n'en aurait. La tragédie chancelante dépendait des mots qu'il déclarerait enfin. Je ne pus attendre, et enchaînai aussitôt:

    « Vous n'allez pas me croire! Je-je me suis réveillée et je ne savais plus rien. Je ne pouvais plus me souvenir de quoique ce soit. Et puis, je suis arrivée ici, et je ne connais rien et... Tout est gris, sans animaux, enfin, vous comprenez..? Je ne suis même pas sûre de m'appeler Styx! »

    J'eus peur. Peur de me rendre compte que je ne me réveillerais pas dans mes draps, le front en sueur d'un cauchemar trop éprouvant. Ce monde n'était pas le mien.
Revenir en haut Aller en bas

En savoir plus sur moi

Messages : 82
Avatar : David Giutolini
Votre éveil : 12/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: blue skies are coming (jinx)   Ven 14 Avr - 22:58

another life
EXORDIUM.


Ses pas ne le menait pas là où il voulait aller, parce que l'homme n'avait aucune idée où il voulait Aller. Jinx C'était plus une sorte d'errance qu'une sorte d'idée même, de l'endroit ou de la place où il voulait se retrouver. Pas de points de repère sur l'immense étendue de rien devant lui. Les murs gris qui ressemblaient a ce qu'il connaissait. Voilà le point étrange. Ce qu'il connaissait. Les murs lui rappelle quelque chose sans qu'il soit capable de dire quoi. L'air lui rappelle quelque chose sans qu'il soit capable de dire quoi. Le ciel lui rappelle quelque chose sans qu'il soit capable de dire quoi. Le problème est situé ici. Entre ce que Jinx sait et ce qu'il ne sait pas. C'est marrant la mémoire quand on y pense... Pourrie et ouverte à des millions de petites interprétations. Actuellement il pourrait partir dans le drama. Crier a la tristesse et au fait que, dieu le voilà bien seul. Mais il ne le fait pas... Peut-être pour garder un minimum de crédibilité si quelqu'un décidait de se pointer à cet instant là. Enfin... La crédibilité n'est pas non plus offerte sur un plateau pour une personne, un homme qui s'appelle Jinx. Jinx. Il le répète souvent lui aussi. Comme la seule et unique chose qu'il sait. Le savoir réside dans ce prénom. C'est peut-être la chose qui pourra le sauver un jour ou l'autre. Un prénom. Jinx. Il aurait pas pu s'appeler basiquement Edward ou Harold? Jinx. A force de le répéter il va perdre son sens.

« Monsieur! Attendez! Hééé! » Le son résonne dans ses oreilles. Comme vrai, trop vrai. Ça sonne peut-être l'écho d'une vie passée sur laquelle il ne faut pas se retourner. Pas besoin d'espérer. Ses yeux ne se sont posés que sur un seul visage depuis qu'ils se sont ouverts ici. Les ombres du passé ne sont pas à déranger si l'on veut avancer dans le futur. Et ce que voulait faire Jinx ce n'était certainement pas rester là. Il était question d'avancer, encore et encore. Toujours plus loin. Histoire de dire. Histoire de vivre. Pourtant la voix sonne comme le seul et unique écho du passé qu'il n'a jamais eu, sonne vrai. Encore trop vrai. Peut-être qu'il y a du vrai là-dedans. Justement. Peut-être que s'il est question d'écho c'est parce qu'il l'a déjà vécu. Imaginer la situation semble agréable. Imaginer se faire hélé dans la rue dans la reconnaissance de quelqu'un. Parce qu'ici, dans ce monde dont on ne connait ni les limites, ni l'histoire, il est bon d'espérer, de croire en un quelque chose, en un quelqu'un. L'idée même du visage humain lui semble être une croyance cohérente. Tout simplement parce que Jinx veut quelqu'un. Il désire croiser le regard d'une autre personne, la toucher pour être sûr que cette dernière se tient face à lui... Il faut quelques instants, pour réaliser pleinement que finalement l'écho du passé n'est que le moment présent et que le fantôme des souvenirs est bien un visage humain qui lui fait face. Il faut quelques instants pour faire face au choc.

« Styx. » Il prend quelques instants pour juger le prénom avant de sourire doucement. Apparemment c'est une maladie les prénoms non commun. Enfin... Qu'est-ce qu'il en sait. C'était peut-être comme ça avant. « Je suis pas une hallucination... Calmes toi. Et puis je vais pas disparaitre comme ça. T'en fais pas. » Naaaan... La question se pose plus pour elle. Styx. Est-ce qu'elle est réelle ou est-ce que l'écho du passé est beaucoup trop prononcé, beaucoup trop présent qu'il s'affirme dans un monde comme celui-ci. « Je crois que j'en sais autant que toi sur... la situation Styx. Et si tu en sais autant que moi... on ne va pas aller très loin. » Un sourire nerveux passe sur son visage. Rien. Il ne sait rien.

Elle est jeune, semble jeune, tout aussi perdu que lui. En d'autres termes -y aurait-il pu y avoir d'autres termes?- la situation aurait fait rire Jinx. Jinx Oh. Il a oublié de se présenter. Histoire de ne pas trop s'ancrer dans le réel si la situation n'est qu'une illusion. Elle pourrait ceci dit. Le brun a envie de toucher la jeune fille. Tendre le bras pour être sûr qu'elle est bien là. Mais... Disons que ça serait particulièrement étrange si elle s'avère se tenir réellement devant lui. Et étrange n'est pas réellement ce qu'il veut être si elle se révèle être vraie.

« Hey... C'est joli Styx. Si ça s'avère être ton vrai prénom c'est pas si mal. » Le brun rit. Les voilà. Dans la même situation. « Moi aussi je ne suis pas sûr de mon prénom... Jinx. Mais ça sonne pas si mal. » Encore un petit sourire peu sûr. Finalement il s'approche d'elle histoire de la regarder dans les yeux. « OK Styx. Calmes toi. Je comprend exactement ce que tu vis. Je suis exactement dans la même situation. Ta mémoire se paye ta tête et tu es incapable de dire où tu es? Ce que tu fais? Et pourquoi t'es là? » Petit soupir. « Bienvenue dans mon monde... »

Revenir en haut Aller en bas
 

blue skies are coming (jinx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ALWAYS BLUE ◭. Winter is Coming !
» nouvelle dans the Blue Planet
» Problème de Blue Screen
» DES NOUVELLES DE ANNIE (BLUE-TITUS)
» [résolu]Blue Screen sous W7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The City :: Le quartier Ouest-